CHOISIR SON VÉHICULE AMÉNAGÉ : TOUT CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT DE SE LANCER

vieux combi volswagen bleu ciel sur l'herbe verte , avec la mer en fond et

Depuis quelques années, le mode de vie nomade et la vanlife connaissent un véritable regain d’intérêt. L’envie de liberté, et la soif de découverte, poussent de nombreuses personnes à partir sur les routes. Pour sauter le pas, choisir son véhicule aménagé est essentiel. En revanche, cela peut devenir très chronophage si vous n’avez pas la bonne méthode. Plutôt fourgon ou camping-car ? Véhicule neuf ou d’occasion ? Entre le vaste marché et la multitude d’aménagements qui existent, difficile de s’y retrouver !

Voici un guide abondant d’informations précieuses pour vous aider à faire les bons choix, étape par étape. Il vous permettra de déterminer avec précision vos besoins et ainsi identifier le véhicule parfaitement adapté à votre futur mode de vie. En bonus, quelques conseils pour optimiser votre recherche de véhicule aménagé et vous serez fin prêt à vous lancer dans l’aventure !

Définir ses besoins pour choisir son véhicule aménagé


Avant de partir en quête du véhicule aménagé de vos rêves, il est nécessaire de définir correctement vos besoins et vos préférences. Cette première étape du processus est essentielle. et vous Elle vous permettra de choisir un véhicule cohérent avec votre projet. Elle comporte plusieurs points sur lesquels vous devez vous interroger.

La fréquence et le type d’utilisation

Selon l’utilisation que vous aurez de votre petite maison sur roues, vos choix ne se porteront pas sur le même type de véhicule.

D’abord, il est important de déterminer votre fréquence d’utilisation. Si vous projetez de partir en week-end ou pour de courtes périodes, vous n’aurez pas les mêmes besoins que pour vivre dedans au quotidien.

De même, le fait de partir exclusivement l’été suppose moins d’exigences que de partir toute l’année. Pour des escapades estivales, vous n’aurez probablement pas besoin d’un chauffage. En revanche, une bonne isolation pourrait vous éviter de cuire dans votre véhicule si vous stationnez au soleil.

Ensuite, posez-vous quelques questions concernant le type d’utilisation que vous souhaitez faire de votre véhicule aménagé : 

👉 Recherchez-vous un véhicule uniquement dédié au voyage, ou un véhicule polyvalent dont l’aménagement est modulable ?

👉 Avez-vous besoin d’un véhicule qui assure ponctuellement une fonction d’utilitaire ? Dans ce cas, privilégiez un aménagement démontable rapidement. 

👉 Vous souhaitez transporter toute votre famille régulièrement ? Alors, il est plus judicieux de vous tourner vers un véhicule avec des sièges amovibles.

Selon vos projets et votre situation, à vous de déterminer ce qui est le plus adapté.

La discrétion en voyage

Un autre aspect à prendre en compte pour bien choisir son véhicule aménagé, c’est d’évaluer à quel point vous souhaitez rester discret 🤫

Les avantages à se fondre dans le décor sont nombreux. Cela permet de notamment de moins attirer l’attention des autorités, des riverains et des personnes mal intentionnées qui pourraient vandaliser ou dépouiller votre véhicule. Particulièrement pratique en zone urbaine ou touristique, vous trouverez plus facilement un endroit pour stationner votre véhicule s’il est discret.

Cependant, un véhicule aménagé discret présente également des inconvénients ! Les compromis se font généralement sur le confort via les équipements installés (panneaux solaires, fenêtres, prises extérieures pour l’électricité ou l’eau, auvent, etc.).

Par exemple, un vieil utilitaire blanc sans équipement apparent attirera moins l’attention qu’un camping-car dernier cri. L’essentiel est de trouver un équilibre qui vous convient entre confort et discrétion.

intérieur d'un van aménagé, sobre et épuré

Choisir le gabarit de son véhicule : quelles contraintes ?

Le choix du gabarit du véhicule aménagé va dépendre de plusieurs facteurs :

  • le nombre de passagers et l’espace de vie nécessaire ;
  • la maniabilité ;
  • les contraintes financières ou réglementaires sur la route.

Pour identifier le gabarit dont vous avez besoin, il est essentiel de déterminer en premier lieu le nombre de passagers. Allez-vous voyager seul ? À deux ? En famille ou entre amis ? Avec des animaux ?

De ces réponses découlera le nombre de places assises et de couchages nécessaires.

Si vous êtes seul ou à deux, et que vous partez pour de courtes périodes, un petit gabarit de type ludospace ou van aménagé peut être suffisant. Pour vivre à l’année dans votre véhicule, privilégiez un fourgon ou un camping-car à l’intérieur duquel vous pourrez tenir debout. Bien plus agréable sur le long terme, cela limite également de futurs problèmes de dos !

👨‍👩‍👧‍👦En famille ou entre amis ? Orientez-vous plutôt vers un véhicule plus imposant. Un camping-car familial qui peut accueillir jusqu’à six personnes, ou un poids lourd aménagé, possèdera le nombre de couchages nécessaires.

Un grand véhicule permet d’avoir un espace de vie conséquent et un aménagement confortable. L’installation d’équipements supplémentaires améliorera votre confort au quotidien (chauffe-eau, toilettes, électroménager, plus de rangements, plus de couchages, etc.) et celui des passagers qui voyageront avec vous.

⚠️ Cependant, il y a forcément des compromis à faire. Globalement, plus un véhicule est volumineux, plus il consomme de carburant, et plus il sera difficile à manœuvrer et à stationner.

💡 Bon à savoir : sur la route, il existe de nombreuses barrières de hauteur, notamment aux entrées des parkings. Elles sont généralement limitées aux alentours des deux mètres, parfois plus et parfois moins. Plus votre véhicule est haut, moins il sera susceptible de passer sous ces barrières de hauteur. Si vous envisagez d’emprunter l’autoroute régulièrement, sachez qu’il existe des catégories de hauteur. Au-dessus de deux mètres, votre véhicule passera en catégorie deux, et le tarif sera plus élevé aux péages. Au-delà de trois mètres, vous passerez dans la catégorie trois, avec un tarif encore plus élevé, et ainsi de suite.

Choisir son aménagement en fonction de son itinéraire

Pour cette étape, essayez de vous projeter un peu. Où comptez-vous partir en véhicule aménagé ? Vous pourrez ainsi déterminer vos besoins en matière d’aménagement, d’autonomie en eau et en électricité, en fonction du type de voyage que vous souhaitez vivre. Ils seront différents pour une escapade dans le désert, un road trip dans les Pyrénées ou des vacances au camping.

Si vous prévoyez de sortir de l’Europe, il vous faudra un aménagement adapté. Certains équipements peuvent être difficiles à approvisionner sur place. 

🌎Pour un tour du monde, privilégiez un véhicule avec une installation au diesel (chauffage, cuisine, etc.) plutôt qu’au gaz. On trouve du carburant partout dans le monde, tandis que les bouteilles de gaz n’ont pas forcément les mêmes caractéristiques d’un pays à l’autre.

⚡ N’oubliez pas de considérer l’installation électrique (panneaux solaires, batteries, prise de chargement extérieure) ainsi que les appareils qui y sont raccordés (frigo, plaques, chauffe-eau, etc.). 

Avant d’acheter votre véhicule aménagé, vérifiez bien que le circuit électrique installé couvre vos futures dépenses énergétiques. Vous avez du mal à estimer ces dépenses ? Voici un simulateur électrique pour véhicules aménagés afin d’y voir un peu plus clair.

Combien de temps souhaitez-vous tenir avant de devoir vous ravitailler ? Prenez en compte que généralement, plus l’autonomie est grande, plus l’installation vaut cher. Cela se répercutera donc sur le tarif du véhicule aménagé.

💧 Pour le circuit d’eau, évaluez votre consommation sur une journée (à l’économie) et multipliez par le nombre de jours d’autonomie désirée. Souvenez-vous que plus les cuves d’eau propre et sale sont grandes, plus le véhicule sera lourd ! Leur volume doit rester cohérent avec la taille du véhicule et les offres du marché.

En matière d’aménagement, quels sont les éléments indispensables ? Considérez tout ce qui est relatif aux rangements, au couchage, à la cuisine et à la salle de bain. Quels éléments souhaitez-vous fixes, lesquels souhaitez-vous amovible ? Observez ce qui se fait couramment dans les aménagements de véhicule et relevez vos préférences. 

⚠️ Ne négligez pas non plus le type d’isolation et son épaisseur en fonction d’où vous souhaitez partir. À vous de déterminer ce qui est essentiel pour vous en ce qui concerne l’aménagement en fonction du type de voyage que vous ferez.

💡 Notre conseil : si vous avez du mal à définir quels éléments de l’aménagement sont essentiels pour vous, n’hésitez pas à tester un véhicule aménagé en location pendant quelques jours. Cela vous permettra de distinguer le nécessaire du superflu. Pour la location entre particuliers, Wikicampers ou Yescapa sont parmi les plus connus. Il existe également WeVan si vous souhaitez passer par une agence.

Les aspects légaux et règlementaires : la question du VASP

En France, l’homologation VASP est une démarche administrative certifiant que le véhicule répond à un ensemble de normes établies par l’AFNOR. Elles concernent la sécurité de l’aménagement d’un véhicule, de ses équipements ainsi que le circuit de gaz et le circuit d’eau.

Pour prétendre à l’homologation VASP, le véhicule doit être équipé d’un aménagement comprenant obligatoirement :

  • des rangements ;
  • une table et des assises ;
  • un lit convertible ou non ;
  • une cuisine.

L’ensemble de ces éléments ne doit pas être amovible. Si le véhicule ne possède pas toutes ces caractéristiques, il n’est pas éligible à la mention VASP.

➕Les avantages de la mention VASP :

Vous pouvez assurer tout le contenu de votre véhicule aménagé : l’aménagement, les équipements installés, et vos affaires personnelles. Considéré comme un camping-car aux yeux de la loi, le coût de l’assurance est moins élevé et il se revendra mieux.

➖Les inconvénients de la mention VASP :

Vous ne pouvez pas changer les équipements déjà installés puisqu’ils ont fait l’objet d’une certification de sécurité. En cas d’accident, votre assurance peut refuser de vous couvrir si l’aménagement n’est plus conforme à ce qui a été validé lors de l’homologation. Vous pouvez néanmoins redécorer l’intérieur à votre goût, mais pas le remodeler comme bon vous semble, à moins de repasser l’homologation vous-mêmes en respectant ces nombreuses normes.

Veillez donc à ce que tout l’aménagement vous convienne si vous achetez un véhicule homologué VASP.

👉 Pour résumer, si vous achetez un véhicule aménagé, vérifiez qu’il soit homologué VASP ou que son aménagement soit suffisamment sommaire pour ne pas être soumis à l’homologation.

Et aménager son propre véhicule ?

En aménageant vous-même votre véhicule, vous bénéficiez d’un agencement sur mesure qui correspondra en tout point à vos attentes.

L’avantage est que vous pourrez laisser libre cours à vos envies.

💡 Vous trouverez de nombreuses sources d’inspiration sur Instagram ou Pinterest. D’innombrables vidéos YouTube et des blogs expliquent pas à pas toutes les étapes nécessaires à l’aménagement d’un véhicule. Il peut être très utile d’en faire une simulation en 3D grâce à des logiciels gratuits en ligne.

Cependant, c’est un projet qui prend beaucoup de temps, d’énergie et d’organisation. La patience est de mise et vous devrez développer de nouvelles compétences si vous n’êtes pas bricoleur dans l’âme.

Il est préférable de réaliser un budget prévisionnel pour chiffrer les travaux de votre future maison roulante. De nombreux sites web et groupes sur les réseaux sociaux peuvent vous aider. Après avoir déterminé vos besoins avec précision, renseignez-vous sur le coût des différents matériaux nécessaires, dans les magasins de bricolage et sur internet. Il vous suffira ensuite de soustraire votre budget prévisionnel à votre budget initial pour obtenir le budget disponible à l’achat de votre véhicule nu. À vous d’ajuster ces deux budgets à votre guise.

⚠️ Vous devrez passer vous-même l’homologation VASP si votre aménagement possède les caractéristiques qui la rende obligatoire. Cela signifie respecter toutes les normes de sécurité établies et faire toutes les démarches administratives s’y rapportant. C’est un coût à ne pas négliger.

Si vous avez le budget suffisant, vous pouvez également faire appel à des professionnels pour un résultat sur mesure. Certaines entreprises spécialisées font des merveilles, mais ce sera plus onéreux que de le faire vous-même. C’est une solution à privilégier si vous n’avez ni le temps ni l’énergie nécessaire pour ce projet.

photographie d'un vieux van volswagen vert au coucher de soleil dans la forêt

Bien définir son budget : neuf ou occasion ?

Il y a des avantages et des inconvénients des deux côtés.

Avec l’achat d’un véhicule neuf, vous pouvez choisir vos options de conduite, vous bénéficiez d’une garantie constructeur et d’un service après-vente. Aucun risque de subir les conséquences d’un mauvais entretien mécanique comme sur de l’occasion. Cependant, le budget est bien plus élevé, et vous êtes limité aux aménagements proposés par le concessionnaire.

Il y a des avantages et des inconvénients des deux côtés.

Sur le marché de l’occasion, les aménagements sont très variés et il y a des véhicules à vendre pour tous les budgets. De nombreux modèles sont disponibles, des plus anciens aux plus récents. Il est possible d’y faire de très bonnes affaires ! Mais attention à bien cibler votre recherche au risque de vous perdre parmi toutes les annonces.

De manière générale, plus le véhicule est vieux et kilométré, moins il est cher. Parfois, certains véhicules présentent des vices cachés, sont mal entretenus, des réparations sont à prévoir : la vigilance est de mise lorsque vous achetez d’occasion.

Gardez en tête que votre budget doit être cohérent avec vos critères. Plus vos critères sont nombreux, moins vous avez de choix et plus votre budget doit suivre. À l’inverse, si votre budget est figé et que vous ne trouvez pas votre bonheur, il faudra sans doute revoir vos exigences.

Mais surtout, restez patient : trouver son véhicule idéal sur le marché de l’occasion peut prendre beaucoup de temps et d’énergie. À la fin de cet article, vous trouverez quelques conseils pour vous aider à optimiser la recherche de votre véhicule d’occasion.

Quel projet à long terme ?

Avec le projet de zones à faibles émissions dans les principales villes de France, les véhicules diesel seront progressivement bannis des zones urbaines. Si vous souhaitez pouvoir aller à proximité des grandes villes avec votre véhicule aménagé, renseignez-vous en amont sur ce dispositif. Vous pourrez ainsi choisir un véhicule aménagé doté d’une vignette crit’air qui vous le permettra.

Déterminer le type de véhicule parfait

Maintenant que vous connaissez un peu mieux vos préférences et vos besoins, vous allez pouvoir en déduire le type de véhicule qui vous convient le mieux. Chacun d’entre eux a son lot de points positifs et négatifs, et possède un volume habitable différent.

Le 4x4 aménagé

Avec ou sans tente de toit, il est l’allié des aventuriers qui préfèrent aller là où peu d’autres vont. Il vous emmènera hors des sentiers battus moyennant une consommation de carburant élevée. Plus cher à l’achat et souvent plus cher à l’entretien, il offre une bonne sécurité en conditions difficiles et une bonne capacité de traction. Il vaut mieux opter pour ce type de véhicule si vous avez réellement l’utilité d’une transmission quatre roues motrices. L’espace intérieur est relativement restreint, mais l’installation d’une tente de toit permet de dormir en hauteur sans prendre de place. En revanche, c’est assez peu discret et nécessite une certaine logistique pour faire et défaire son couchage tous les jours.

Le monospace aménagé

Voiture familiale par excellence, le monospace peut aisément se transformer en véhicule aménagé pour y dormir confortablement. Habituellement équipé d’un aménagement amovible, il peut conserver sa fonction initiale de voiture si besoin, en réinstallant les sièges d’origine. Sa consommation est faible. Maniable, il est facile à stationner et garde un bon confort de conduite. Si sa petite taille lui permet d’accéder à tous les parkings, c’est au détriment de son volume habitable qui ne permet généralement pas de mettre autre chose qu’un lit et quelques rangements.

Les ludospaces et micro-vans aménagés

Le ludospace a plus ou moins les mêmes caractéristiques que le monospace, à la différence de sa forme, calquée sur celle des petits utilitaires. Si vous souhaitez avant tout garder un gabarit “voiture”, c’est une bonne option à condition de ne pas avoir peur de la logistique. Bien que de nombreuses astuces permettent d’optimiser l’aménagement d’un si petit espace, certains éléments ne peuvent pas y être intégrés. Si vous souhaitez une douche intérieure, des toilettes et une cuisine dans un Kangoo, il va falloir faire des concessions.

Le van aménagé

Les vans sont de petits fourgons qui offrent souvent un aménagement plus complet que les véhicules précédents, tout en restant relativement maniables et faciles à conduire. La hauteur d’un van se situe aux alentours des deux mètres, ce qui lui permet de passer presque partout. On ne tient pas debout à l’intérieur, mais bien agencé, il peut contenir un aménagement suffisant pour partir durant de courtes périodes. Les versions rallongées de ces petits fourgons permettent de gagner de la place à l’intérieur, sans pour autant dépasser les deux mètres de haut. Ils sont majoritairement équipés de trois places à l’avant, parfois deux. Sa consommation reste raisonnable, ce qui en fait un bon compromis.

Le fourgon aménagé

Plusieurs tailles existent parmi les fourgons aménagés. Chaque modèle de chaque marque possède d’ailleurs plusieurs possibilités de volume. Elles sont désignées par H1, H2, H3 pour la hauteur et L1, L2, L3 et plus rarement L4 pour la longueur. À vous de trouver la parfaite combinaison entre hauteur et longueur pour vous ! En toute logique, plus le véhicule est imposant, plus il risque de consommer beaucoup. Et à gros véhicule, gros aménagement ! Il y a donc fort à parier qu’il pèse aussi plus lourd, ce qui augmente évidemment la consommation. Cependant, les plus petits d’entre eux peuvent réussir à descendre sous les 10L/100.

fourgon aménagé avec un auvent, deux chaises et une vue sur un lac

Le camping-car

Conçu pour voyager, le camping-car est étudié pour offrir un maximum de confort. Il en existe de différentes tailles, des plus compacts aux plus imposants, il y en a pour tous les goûts ! Les équipements sont nombreux et tout est pensé pour y vivre quotidiennement : cuisine, douche, toilettes, salon, chambre… Rien ne manque ! En revanche, ils ne passent pas partout et il peut être fastidieux de trouver les bons emplacements où stationner sans se faire déloger. Un camping-car est une maison sur roues, et ça se voit ! Ils sont parfois mal accueillis en milieu urbain et sur les parkings qui ne leur sont pas réservés. Il faudra trouver les endroits où personne ne viendra vous embêter, ou aller dans les campings et sur les aires dédiées aux camping-cars.

Le camion caisse

Véhicule avec un châssis-cabine tout comme le camping-car, il dispose d’un châssis nu sur lequel une caisse a été fixée. Aménagée, cette caisse peut sembler plus discrète qu’un camping-car, et elle a l’avantage d’avoir une forme très droite permettant d’être facilement aménagée par un particulier. Elle offre un grand espace intérieur, tout autant qu’un camping-car. En revanche, sa prise au vent implique une consommation de carburant assez élevée. Avant d’acheter ce genre de véhicule, vérifiez bien que l’aménagement ne soit pas trop lourd. Avec ce genre de caisse aménagée, le poids maximum autorisé est très régulièrement atteint.

Le poids lourd

Il existe différentes catégories de poids lourds ; ils sont considérés comme tels dès lors qu’ils dépassent 3,5 tonnes. Les plus petits poids lourds sont à peine plus volumineux que le plus grand des fourgons que vous pouvez conduire avec le permis B. Vous pouvez également choisir un poids lourd plus grand si vous avez vraiment besoin d’espace : certains sont plus spacieux que de petits appartements. En fonction du tonnage, il faudra obtenir le permis adéquat pour le conduire.

Le principal avantage du poids lourd aménagé est son espace de vie confortable et parfois similaire à celui d’une maison (grande autonomie électrique, grandes cuves d’eau, lave-linge, et bien d’autres équipements). Ils sont plus robustes que les véhicules légers. Cependant, ils consomment beaucoup de carburant et sont difficiles à manœuvrer. De nombreuses zones leur sont interdites d’accès (notamment les ponts, tunnels et parkings). Il faudra s’assurer en amont de pouvoir circuler sur l’itinéraire choisi.

Si vous optez pour un poids lourd, prévoyez un budget conséquent ! Ce n’est pas le même mode de vie que de voyager dans un van en mode minimaliste. Réfléchissez bien à la question en considérant les nombreux compromis qu’implique le choix d’un poids lourd. Avez-vous réellement besoin de tout cet espace ?

La caravane

Une caravane est généralement équipée comme un camping-car, à la différence qu’il s’agit d’une remorque et non d’un véhicule. Ce n’est donc pas un véhicule aménagé à proprement parler, mais elle possède quelques avantages que les autres n’ont pas.

Son atout principal réside dans le fait qu’elle soit dissociable de votre véhicule à tout moment. Si vous n’avez besoin que de votre voiture, il suffit de la détacher et de la laisser sur place. En revanche, la discrétion n’est pas au rendez-vous, il faudra ainsi trouver des emplacements autorisant son stationnement pour ne pas avoir de problèmes avec les autorités. Il en existe plusieurs tailles avec différents degrés de confort.

Choisir la bonne motorisation : performance, consommation, fiabilité

Une fois le type de véhicule choisi, vous pouvez commencer à regarder les modèles disponibles sur le marché dans la catégorie qui vous correspond. Mais le choix du véhicule aménagé ne s’arrête pas à son enveloppe : la mécanique ne doit pas être négligée, surtout si vous achetez d’occasion.

Type de carburant

Définissez en premier lieu le type de carburant. Dans la plupart des cas, les véhicules aménagés fonctionnent au diesel. Si vous ne souhaitez pas de moteur diesel, votre choix sera très limité.

Consommation

La consommation varie en fonction du gabarit et du poids du véhicule, c’est un fait. Néanmoins, à taille et poids égaux, certains moteurs sont plus gourmands que d’autres et cela va généralement de pair avec la cylindrée.

 

💡 Bon à savoir : un moteur peu puissant consommera plus s’il a une grosse cylindrée, mais sera alors moins sollicité et gagnera en fiabilité. À l’inverse, un moteur de petite cylindrée avec beaucoup de puissance sera plus sollicité, mais consommera moins de carburant. 

C’est une question d’équilibre entre consommation, performance et fiabilité.

Puissance

La puissance correspond au nombre de chevaux que développe votre véhicule. Sur le marché, on trouve de tout type. À vous de choisir la plus adéquate en fonction du gabarit de véhicule choisi, de vos préférences de conduite, et de votre budget.

Fiabilité

Si vous achetez d’occasion, il est essentiel de vous renseigner sur la fiabilité des motorisations qui vous intéressent. En fonction des années de production d’un modèle, certaines pannes peuvent être plus fréquentes que d’autres et plus onéreuses. Pour chaque modèle qui vous correspond, notez les motorisations et années de production où il a bonne réputation. Évidemment, l’entretien d’un véhicule d’occasion jouera également un rôle capital sur la fiabilité.

Renseignez-vous aussi sur la disponibilité des pièces détachées et leur coût afin de comparer et éventuellement de prévoir le budget nécessaire en cas de réparation.

Connaître les motorisations qui vous intéressent vous permettra de mieux cibler votre recherche et repérer directement les bonnes annonces sur le marché de l’occasion. N’hésitez pas à vous faire aider pour cette étape en demandant conseil à quelqu’un qui maîtrise le sujet, un garagiste ou un mécanicien.

Équipements et options de conduite

Listez les équipements de conduite qui vous semblent essentiels et classez-les par ordre de préférences : direction assistée, régulateur de vitesse, climatisation, etc.

Comment trouver son véhicule aménagé ? Conseils pour une recherche efficace

Convertir ses besoins en critères de recherche

Maintenant que vous avez déterminé votre véhicule idéal, vous pouvez convertir vos besoins en critères de recherche. À cette étape, il convient de rester réaliste avec l’offre du marché et de revoir certaines exigences à la baisse si besoin.

Vous pouvez donc récapituler vos critères concernant :

  • le type de véhicule choisi ;
  • les éléments d’aménagement nécessaires ;
  • le circuit d’eau ;
  • l’installation électrique ;
  • les divers équipements (système de chauffage, etc.) ;
  • les options de conduite ;
  • la motorisation (et le kilométrage si vous cherchez un véhicule d’occasion) ;
  • la fourchette de budget.

Si vous avez choisi l’option véhicule neuf, il ne vous reste qu’à écumer les concessionnaires et les salons dédiés aux véhicules de loisirs pour trouver votre bonheur.

En revanche, si vous avez opté pour un véhicule d’occasion, cette dernière étape peut s’avérer être un véritable casse-tête. Pour vous aider dans votre recherche, voici quelques conseils qui permettront de l’optimiser et d’éviter les mauvaises surprises.

Où trouver son véhicule aménagé ?

À ce stade, vous avez normalement sélectionné les modèles qui vous intéressent, les années et motorisations de prédilection, ainsi que les équipements et aménagements nécessaires. Vous pouvez désormais partir à la recherche de votre futur cocon ! Pour cela, plusieurs méthodes s’offrent à vous.

Pour commencer, faites fonctionner le bouche-à-oreille et déployez votre réseau. Parlez de votre projet autour de vous ! Peut-être que votre oncle vend sa camionnette, ou que l’ami d’un ami cherche à se séparer de son camping-car. N’hésitez pas à utiliser les réseaux sociaux également.

Ensuite, sachez que les professionnels proposent à la vente des véhicules d’occasion, souvent avec des garanties de quelques mois suivant la date d’achat.

💡Pensez aussi à consulter les parcs auto des entreprises : elles renouvellent régulièrement leur flotte de véhicules.

Pour finir, cumulez les sites de petites annonces en ligne pour multiplier vos chances de trouver le bon véhicule.

fourgon aménagé de couleur beige à côté d'un arbre

Optimiser sa recherche en ligne

L’objectif de la recherche en ligne et de trouver la pépite parmi une multitude d’annonces. Tout d’abord, multipliez les plateformes dédiées aux petites annonces. La Centrale, Le Bon Coin, ou encore MarketPlace sur Facebook : les possibilités ne manquent pas ! Il existe également de nombreux sites web dédiés à la vente de véhicules aménagés.

Ensuite, utilisez les filtres intégrés aux plateformes pour affiner votre recherche. Généralement, vous pouvez y sélectionner le kilométrage, l’année, le prix, la marque, le modèle, la puissance et le type de carburant. Si vous avez bien suivi toutes les étapes, vous avez déjà défini les valeurs à y inscrire.

Si possible, étendez au maximum votre périmètre de recherche, car les prix du marché peuvent varier d’un département à l’autre. Ajoutez dans vos favoris les annonces intéressantes afin de les centraliser, il sera ensuite facile de contacter le vendeur de chacune des annonces.

Que vérifier avant l’achat d’un véhicule aménagé ?

Vous avez trouvé un véhicule qui vous intéresse ? Avant de passer à l’achat, il y a un certain nombre de points à contrôler pour éviter les déconvenues.

👉Demandez à voir le contrôle technique. Il est obligatoire pour la vente, qu’il soit favorable ou avec une contre-visite. Vérifiez ce qui est mentionné pour évaluer les éventuelles défaillances et si rien n’est rédhibitoire.

👉Inspecter la présence de rouille. S’il y a de la corrosion, il se peut qu’elle finisse par gangrener tout le véhicule. Elle ne doit pas être perforante et doit être traitée dans les plus brefs délais. Normalement, la corrosion fait partie des points de contrôle du CT, mais on n’est jamais trop prudent ! Si le véhicule est situé dans une région proche de la mer ou de la montagne où les routes sont régulièrement salées, soyez vigilants. Ces conditions sont propices au développement de la rouille.

👉Examinez les parois du véhicule pour contrôler l’étanchéité, dans la mesure du possible. À cause de l’aménagement en place, ce n’est pas toujours évident à faire. Observez alors les moindres recoins de l’aménagement pour repérer d’éventuelles traces d’humidité dues à une fuite.

👉Jetez un œil à la mécanique. Si nécessaire, avec l’aide de quelqu’un possédant des compétences dans ce domaine.

👉Étudiez le carnet d’entretien, les factures et les derniers frais effectués. Discutez-en avec le vendeur pour en déduire les frais à prévoir plus tard ou immédiatement.

👉Contrôlez que les équipements de conduite ou de l’aménagement sont bien fonctionnels.

👉Faites un essai de conduite poussé, idéalement sur différents types de routes. Si possible, passez toutes les vitesses.

👉Faites confiance à votre instinct : l’impression que vous fait le vendeur doit être positive. Si vous avez un doute, c’est qu’il n’y a pas de doute ! Préférez passer à côté d’une bonne affaire plutôt que d’en faire une mauvaise.

Si tous les feux sont au vert et que vous vous sentez bien à l’intérieur du véhicule aménagé, vous pouvez alors faire une offre au vendeur. Si l’offre est acceptée, vous pouvez procéder à l’achat et repartir avec votre nouveau bolide. Pensez à appeler votre assurance avant de prendre la route.

En bref, choisir son véhicule aménagé est un ensemble de choix, de compromis et de recherches dans le but de trouver ce qui vous conviendra le mieux. En premier lieu, identifier vos besoins est essentiel pour définir les critères qui constitueront votre recherche. Avec ce petit guide, vous devriez être moins confus et en mesure de choisir votre véhicule aménagé de manière éclairée et confiante.

➡️Si malgré tout, vous n’êtes pas tout à fait sûr que la vie nomade soit faite pour vous, n’hésitez pas à lire notre article à propos de la vie sur les routes, il aborde tous les avantages et les inconvénients à prendre en compte avant de sauter le pas.

✍️ Article écrit par Alexandra, pour Elles me parlent

Sources :